Comprendre les réseaux mobiles, gratuitement et en restant chez soi, grâce au Mooc et aux experts de Télécom Bretagne

Communiqué de presse

Paris, le

2 Avril 2013

Comprendre les réseaux mobiles, gratuitement et en restant chez soi, grâce au Mooc et aux experts de Télécom Bretagne

Télécom Bretagne, école de l’Institut Mines-Télécom, lance sa propre plateforme de formation de cours en ligne pour promouvoir la diffusion massive des savoirs au meilleur niveau. Xavier Lagrange, Gwendal Simon et Alexander Pelov seront les professeurs du premier Mooc sur les réseaux mobiles. Si vous avez toujours voulu savoir comment fonctionne votre réseau mobile, profitez de l’occasion et inscrivez-vous dès à présent sur le cours. C’est gratuit.

Découvrez le premier Mooc sur les réseaux cellulaires

Vous connaissez GSM, 3G ou LTE ? Venez découvrir ce qui se cache derrière ces acronymes qui vous permettent d'accéder à l'internet et de communiquer tous les jours avec vos amis, que vous soyez en ville, à la campagne ou dans un transport. 

Ce cours proposé par Télécom Bretagne est une introduction aux principes fondamentaux des réseaux sans fil et des réseaux mobiles, sujet central dans le monde des télécommunications. Il débutera le 2 avril pour se terminer mi- juillet et est accessible sur : mooc.telecom-bretagne.eu

Ce cours est susceptible d'intéresser à la fois :

  • les lycéens qui souhaitent avoir un aperçu des études supérieures en réseaux et télécommunications
  • les étudiants de l'enseignement supérieur qui entament un cursus dans les réseaux
  • les techniciens et ingénieurs qui souhaitent disposer d'une culture de base sur les réseaux
  • les curieux de tout âge, scientifiques ou non

 

Un environnement d’apprentissage en constante évolution

Ce premier Mooc est entièrement basé sur une plateforme contrôlée par Télécom Bretagne que les chercheurs de l’école améliorent constamment pour la rendre plus attractive et plus performante pour les élèves. Cette plateforme permet à l’ensemble des enseignants-chercheurs de l’Institut Mines-Télécom, dont fait partie Télécom Bretagne, de créer leurs cours en ligne.

Google vient d’ailleurs de doter les équipes de recherche de Télécom Bretagne de 25 000 $ pour développer des outils open-source qui pourront être intégrés dans sa propre plateforme Coursebuilder.

Contact chercheur : Gwendal Simon, gwendal.simon@telecom-bretagne.eu, 02 99 12 70 48

---------------------------

Zoom sur Télécom Bretagne www.telecom-bretagne.eu

Créée en 1977, Télécom Bretagne est une grande école d'ingénieurs et un centre de recherche international du domaine des sciences et technologies de l'information et de la communication. Disposant de deux campus, à Brest et Rennes, et d'une antenne à Toulouse, Télécom Bretagne encadre chaque année environ un millier d'élèves (dont 40% d'élèves étrangers) en formation d'ingénieur, de master ou de doctorat. L'École est membre fondateur du Pres Université européenne de Bretagne et partenaire de quatre pôles de compétitivités.

_________________________________________

Contacts presse Institut Mines-Télécom

Agence OXYGEN : Tatiana Graffeuil, Ma

+33 (0)1 41 11 37 89 tgraffeuil@oxygen-rp.com

Institut Mines-Télécom : Jérôme Vauselle

+33 (0)1 45 81 75 05 jerome.vauselle@mines-telecom.fr

 

A propos de l’Institut Mines-Télécom

www.mines-telecom.fr

L'Institut Mines-Télécom est un établissement public dédié à l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation dans les domaines de l'ingénierie et du numérique. Il est composé des 10 grandes écoles Mines et Télécom sous tutelle du ministre en charge de l’industrie et des communications électroniques, 2 écoles filiales, 2 partenaires stratégiques et un réseau de 11 écoles associées. L'Institut Mines-Télécom est reconnu au niveau national et international pour l'excellence de ses formations d'ingénieurs, managers et docteurs, ses travaux de recherche et son activité en matière d'innovation.

L'Institut Mines-Télécom est membre des alliances nationales de programmation de la recherche Allistene, Aviesan et Athena. Il entretient des relations étroites avec le monde économique et dispose de deux Instituts Carnot. Chaque année une centaine de start-up sortent de ses incubateurs.